Construire un projet professionnel aligné avec ses valeurs avec Houefa Gbaguidi

Qu’est-ce qu’une valeur ? À quoi ça sert ? Et surtout comment s’en servir dans le cadre d’un projet de reconversion professionnelle ? Houefa Gbaguidi, coach en transformation auprès de salariés qui souhaitent reconstruire une vie alignée avec leurs valeurs, répond à toutes ces questions dans cette interview. Elle vous propose également trois outilspour vous aider à définir vos propres valeurs.

Le cœur de tes accompagnements est basé sur les valeurs, c’est ça ?

Oui, car pour moi, c’est vraiment la clé pour comprendre qui l’on est, ce en quoi l’on croit, ce pour quoi l’on se bat, ce qu’on veut faire, ce à quoi l’on veut contribuer. Personnellement, ça m’a aussi permis de sortir de situations personnelles et professionnelles assez délicates. Dans ce genre de problèmes, on peut avoir tendance à se remettre en question. Et le fait de m’être reconnectée à mes valeurs m’a permis de comprendre que le problème ne venait pas de moi,  mais du fait que j’étais en dissonance de valeurs avec l’entreprise dans laquelle j’étais.

Qu’est-ce que c’est qu’une valeur ?

Une valeur c’est une conviction personnelle. C’est quelque chose que l’on considère comme étant important pour soi. Pour moi, une valeur c’est une boussole. C’est ce qui va nous guider dans notre quotidien, nous orienter dans les décisions qu’on va prendre, dans les actions qu’on va faire. C’est ce qu’on croit comme étant positif pour nous. C’est quelque chose qui fait partie de notre identité. C’est un concept souvent abstrait comme la liberté, par exemple, ou la bienveillance. C’est pour ça que je demande à mes clients quand ils identifient leurs valeurs, ce qu’ils mettent derrière concrètement. Qu’est-ce que ça représente pour eux la liberté ? Qu’est-ce que c’est, pour eux, être bienveillant ?

En quoi c’est important de déterminer ses valeurs dans le cadre d’une reconversion professionnelle ?

Comme je le disais, une valeur représente une partie de notre identité, donc c’est ce qui va guider notre vie, c’est ce qui va guider nos actions, nos choix, nos comportements, nos décisions. C’est pour ça que c’est vraiment important, de manière générale, de prendre conscience de nos valeurs. Ça permet de développer une meilleure connaissance de soi, mais cela va aussi constituer notre source d’énergie quand on souhaite se reconvertir. C’est donc vraiment important de prendre conscience de ce carburant qui va nous motiver à reconstruire un projet professionnel qui soit aligné avec qui l’on est et avec ce qu’on veut apporter.

Pour moi c’est important aussi, parce que nos valeurs influencent notre environnement et généralement quand on est dans un projet de reconversion, on a tendance à vouloir sortir d’une situation dans laquelle on n’était pas forcément en phase pour construire quelque chose qui soit aligné avec qui l’on est. Il y a quelque chose qui n’allait pas, soit dans le poste où on était, soit dans l’activité qu’on faisait. On parle de dissonance dans ce cas. C’est important de garder ça en tête quand on travaille sur son projet de reconversion pour repartir sur de bonnes bases, sur quelque chose qui nous correspond vraiment.

Houefa Gbaguidi, coach en transformation

Comment faire pour déterminer ses valeurs ?

Je propose trois types de méthode selon les personnes avec qui je travaille. La première est assez simple. C’est la méthode que j’appelle « analytique ». Elle consiste à imprimer une liste de valeurs qu’on peut trouver sur Internet et à balayer cette liste, dans un premier temps, pour rayer les mots qui ne nous parlent pas du tout et ne retenir que ceux qui sont importants pour nous. On va faire ça plusieurs fois en se posant ces questions : qu’est-ce qui résonne en moi ? Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ? Et de balayer cette liste jusqu’à obtenir une dizaine de valeurs. 

La deuxième méthode que je propose est plus adaptée pour les personnes qui fonctionnent au feeling, à l’écoute de leurs émotions. Je leur demande d’identifier cinq événements passés où elles ont ressenti une forte émotion, qu’elle soit agréable ou désagréable, que ce soit un moment de joie ou un moment de peur ou de colère, et d’essayer de déterminer quel était le besoin derrière. Quand elles ont ressenti une émotion agréable, quel a été le besoin comblé ? Et quand c’était une émotion désagréable, quel besoin n’a pas été comblé ? Généralement, derrière un besoin il y a une valeur.

Quelle est la troisième méthode que tu utilises ?

C’est une méthode que j’ai testée récemment que j’appelle « d’observation ». Je me suis rendu compte, à travers mes recherches sur les valeurs, que notre vie reflète ce en quoi on croit. Elle reflète nos valeurs. Cette méthode d’observation est relativement simple. Elle consiste à observer son environnement quotidien. Observer comment on utilise son temps, c’est-à-dire concrètement quelles sont les activités qu’on fait régulièrement ? Quelles sont les activités qui nous mettent en joie ? Quelles sont les activités qui nous font vibrer ? Quelles sont celles où on est en état de flow. C’est aussi observer les objets qui nous entourent. Quels sont les objets qui sont chez nous, dans notre maison ou sur notre lieu de travail ? Ces objets, mine de rien, ont une importance pour nous. Et le troisième élément consiste à observer dans quoi on dépense notre argent. Les trois aspects sont plus ou moins liés et montrent une partie de ce qui est important pour nous, une partie de nos valeurs. Moi, par exemple, j’ai plein de bouquins chez moi, des bouquins de développement personnel, de fiction… Je passe beaucoup de temps à lire, à apprendre, à faire des recherches sur Internet… Je suis curieuse. J’ai besoin d’apprendre plein de trucs et forcément mon argent je le dépense pour acheter des livres ou des formations en ligne. Je regarde beaucoup de vidéos aussi. Tout tourne autour de cette notion de lire, de découverte et d’apprentissage. Et effectivement, se cache derrière quelque chose qui est extrêmement important pour moi. J’ai vraiment une soif d’apprentissage qui me permet de nourrir ma créativité. J’essaie de comprendre le pourquoi du comment pour ensuite le repartager d’une autre manière, en mettant ma propre patte. 

Tout ce qui est tourne autour du bien-être, du développement personnel est aussi quelque chose qui est important pour moi. Être alignée avec soi, être en harmonie avec son environnement, et ça passe pour moi par le développement personnel.

Une fois qu’on a fait ce travail, de quelle manière peut-on utiliser nos valeurs pour construire un nouveau projet professionnel ?

Pour moi, si l’on se sent perdu, se reconnecter à ses valeurs va déjà nous permettre de nous rappeler ce qui nous anime, ce pour quoi l’on a décidé de construire un nouveau projet professionnel. Encore une fois, c’est notre source d’énergie. Donc déjà rien que le fait de se reconnecter à ça permet de reprendre confiance en se disant, oui c’est normal que je crée ce nouveau projet professionnel parce qu’il y a quelque chose qui n’allait pas dans la situation où j’étais avant et je veux, à présent, quelque chose qui soit vraiment aligné avec mes valeurs. 

Ensuite, derrière nos valeurs, se cachent les activités qui nous mettent en joie, mais aussi nos compétences, nos capacités, voire nos talents.

 Ce que je propose c’est donc d’identifier 2-3 expériences où nos valeurs étaient comblées. En analysant ces expériences, on va essayer d’identifier ce qu’on a fait concrètement dans ces expériences, comment on s’y est pris pour arriver à cet instant, quelles sont les compétences qu’on a utilisées, quelles sont les activités qu’on a faites. L’idée est d’identifier des récurrences. Je propose aussi identifier 2-3 trois challenges auxquels on a dû faire face, des moments où ça n’a pas été facile dans notre vie ou ça a été compliqué, dur, mais qu’on a réussi à surmonter. Là aussi on va analyser ces challenges pour comprendre comment on a réussi à les surmonter. Qu’a-t-on utilisé comme compétences, etc. ? On va ainsi pouvoir identifier des récurrences et en analysant à la fois les expériences positives et ces challenges, on va se rendre compte qu’on a utilisé des choses communes dans ses expériences. Ce qu’on a essayé de faire, c’est de satisfaire nos valeurs et c’est ça qui nous a permis soit de surmonter le challenge, soit de vivre une expérience positive, en joie, avec nos valeurs.

Quels conseils donnerais-tu à des personnes qui s’engagent sur ce chemin de la reconversion professionnelle ?

Le conseil que je donnerais c’est de réfléchir, dans quelle mesure ce projet que je suis en train de construire est en phase avec mes valeurs ? Qu’est-ce qu’il va m’apporter ? Concrètement, comment je vais pouvoir exprimer qui je suis dans ce projet professionnel. Mais aussi de regarder l’environnement de ce projet parce que si l’entreprise dans laquelle on va exercer ce projet n’est pas du tout alignée avec nos valeurs, s’il y a une dissonance, ça va être voué à l’échec. Et pareil si on se lance dans le monde de l’entrepreneuriat. Il ne faut pas s’oublier, oublier pourquoi on a fait ce projet et ne pas essayer de copier des stratégies, des méthodes d’autres personnes qui ne seraient pas forcément alignées avec nos valeurs parce qu’encore une fois si on veut lancer ce projet c’est pour répondre à nos valeurs. Donc vraiment c’est le conseil que je donnerais : définissez un projet qui soit aligné avec vos valeurs, tant vos valeurs que celles de l’environnement dans lequel votre projet va évoluer.

Et tu aurais un livre à nous conseiller sur cette thématique ?

« The values factor » du Dr. John F. Demartini. Il existe seulement en anglais, mais c’est ma référence.

Pour en savoir plus sur Houefa Gbaguidi, vous pouvez la retrouver sur son site  et la suivre sur son compte Instagram . Vous pouvez aussi vous abonner à son podcast, le quart d’heure d’inspir’action.

Et si vous souhaitez démarrer votre Rêv’olution professionnelle et trouver votre (nouvelle) voie:

Laisser un commentaire

Construire un projet professionnel aligné avec ses valeurs avec Houefa Gbaguidi